Le Canyon de Colca est un paradis caractérisé par une grande diversité ornithologique, avec le « condor des Andes », le « faucon pèlerin » ou la « crécerelle » comme espèces les plus représentatives.

Le condor des Andes est une espèce d’oiseau qui vit dans la cordillère des Andes et peut être vu dans toute sa splendeur dans le canyon de Colca, c’est le plus grand oiseau de tout l’hémisphère occidental.

C’est avant tout un oiseau charognard, qui se nourrit de charognes. Il niche entre 3 000 et 5 000 mètres d’altitude, généralement dans des formations rocheuses inaccessibles. C’est l’un des oiseaux qui vivent le plus longtemps, pouvant atteindre l’âge de 50 ans.

Voyons d’autres oiseaux que nous trouvons dans la région:

Oiseaux aquatiques : Ils ont des modifications morphologiques pour nager et plonger. La taille des pattes et la forme et la taille du bec sont particulièrement remarquables, qui sont des adaptations spécialement développées pour les différents types d’alimentation existants.

On les trouve dans les lagunes, les zones humides et les rivières. Il y a les Ajoyas ou Gallaretas, Gallinetas, Canards, Flamants roses, Avocetas, Mouettes, Oies andines ou Huallatas, Bandurrias, Yanavicos et autres petits oiseaux. Tous en étroite association avec l’eau où ils trouvent leur subsistance et leur mode de vie.

Petits oiseaux : On les trouve dans les ruisseaux étroits et les zones arbustives basses, les oiseaux trouvent de bons abris qui les protègent du froid et du vent, de l’insolation et leur offrent une plus grande humidité et végétation. Ici, nous trouvons le plus grand nombre d’oiseaux petits : Moineaux, Fringilos, Canasteros, Bandurritas, Pepiteros et Picaflores.
Colibri géant : Ils ont développé une stratégie d’alimentation unique. Les colibris ont de longs becs et une langue encore plus longue, qu’ils introduisent dans certaines fleurs tubulaires, dont ils seuls peuvent se nourrir. La plante les attire par sa couleur et leur offre ses
doux nectar.

En retour, les colibris transportent du pollen vers d’autres fleurs dans un phénomène appelé pollinisation, qui permet aux fleurs de se fertiliser.

Aigles : Le Grand Aiglon, l’Aiglon commun et l’Aigle des montagnes se distinguent, ils sont identifiés par leurs queues courtes et leurs ailes plus ou moins arrondies.

Faucons : Ils ressemblent aux aigles mais avec une queue plus longue et une tache blanche sur le croupion. Les jeunes aigles et faucons brunâtres sont connus sous le nom de « chèques ».

Faucons : Ce sont des oiseaux à longue queue et aux ailes fines et pointues, utiles pour les vols à grande vitesse, notamment en plongée. Rare dans la région est le faucon pèlerin qui est un oiseau migrateur. Le faucon crécerelle est un petit faucon, plus le retriever est gros. Ils nichent tous dans des endroits élevés et difficiles d’accès.

Effraies des clochers : Elles sont nocturnes et ont un battement silencieux, on retrouve les Effraies des clochers, les Chouettes effraies et les petites Effraies des clochers, à la recherche de proies. Les deux premiers sont des spécialistes des rongeurs et sont leur plus grande source de contrôle ; ce dernier se nourrit principalement d’insectes et de rongeurs, il chasse aussi pendant la journée.

Les hiboux reçoivent le nom quechua de « Tucos » ; C’est un mot onomatopéique qui rappelle le son qu’ils émettent.

Engoulevents : Également nocturnes, ils sont de grands chasseurs d’insectes en vol. Ils ont la capacité d’ouvrir remarquablement la bouche, car ils n’ont pas les coins de leur bec joints comme la plupart des oiseaux.

Ils ont tendance à se reposer dans des endroits ombragés pendant la journée et leur plumage présente l’un des camouflages les plus parfaits pour se fondre dans le sol. Ils vivent généralement à basse altitude et dans des endroits abrités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.